Rétrospective 2011

Posted by on 30 Déc 2011 in Communauté, Planet, Supervision | Commentaires fermés sur Rétrospective 2011

Comme dans les articles que nous avons publiés cette année, la supervision Open Source représente la supervision comme elle se faisait il y a 10 ans. Une supervision technique très proche de la machine physique destinée à un public technique. Mais au fil des années, le public de la supervision a évolué et le besoin aussi. La supervision d’aujourd’hui doit plus s’orienter sur la surveillance de la disponibilité des services que la DSI fournit à ses utilisateurs.

L’année 2011 a vu le monde de la Supervision s’orienter vers une nouvelle destination… La problématique de performance dans les grands environnements et la supervision métier.

Fais-moi une verveine …

Comme on aurait pu s’y attendre, le projet Nagios flotte sur sa notoriété et ne propose rien d’excitant dans sa roadmap. Nagios n’a pas brillé par ses nouveautés. L’année 2011 nous a offert la sortie d’une version mineure avec quelques correctifs et un petit relooking via CSS pour être dans la même charte graphique que le site et Nagios XI. Plutôt décevant quand on connaît les faiblesses de Nagios sur les grands environnements.

Ton Voon (Responsable du projet Nagios Plugins) a aussi annoncé son départ de la place de leader du projet Nagios Plugins.

Vers la quête de la performance et de l’innovation …

Icinga, l’élève dépasse le maître ?

Le projet Icinga a été l’un des projet les plus dynamiques dans cette année 2011. Entre les sorties de releases et la sortie de la partie Reporting, Icinga a frappé fort cette année, mais l’équipe ne s’arrête pas là. Afin de combler les faiblesses du cœur de Nagios qui pour le moment ne sont pas dans les priorités d’Ethan Galstad, la communauté allemande veut prendre le taureau par les cornes afin de trouver des innovations technologiques pour palier à la limitation & la complexité de conception d’architecture de Nagios dans les grands environnements.

Icinga suit la piste de l’AMQP en lançant le projet IcingaMQ basé sur la librarie ZeroMQ. Icinga n’est pas le seul projet à s’intéresser à l’AMQP, un autre projet d’hypervision Open Source va s’appuyer sur cette technologie, il s’agit de Canopsis.

Canopsis, l’hypervision à le droit à l’Open Source

Ce projet lancé par la société Capensis avec l’aide de la CFSL sera un projet Open Source sous licence aGPLv3. Ce projet émane d’une année de réflexion autour du constat que: « la Supervision d’aujourd’hui ne correspond plus exactement à ce qu’attend le public destiné à la supervision (plus particulièrement les dirigeants) ». Le but de ce projet n’est pas de rester qu’un développement interne à Capensis. Canopsis invite tout type de public (développeur python / Web 2.0, ergonomiste, concepteur, dirigeant, …) à participer à ce projet afin de partager leurs idées sur ce que doit être un hyperviseur et ce qu’ils en attendent. Le but est de créer une solution répondant aux besoins des entreprises aujourd’hui concernant la surveillance de leur parc informatique et capable de rivaliser avec le monde de l’édition dans ce domaine mais en moins usine à gaz ;).

Mod Gearman a de la répartie

La communauté allemande a aussi lancé un autre projet: Mod_Gearman. Ce projet sort tout droit du laboratoire de Consol.de. Cette solution permet de gérer sa configuration en 1 seul point et de gérer le système d’interrogation du parc supervisé en mode Load Balancing. Fini le découpage de la configuration par poller :).

Dans le cadre d’une architecture distribuée Nagios, Vous avez un Nagios dit « Central » qui sert de console de visualisation et de gestion de la configuration et vous avez ensuite une instance Nagios par poller / collecteur.

Avec Mod_Gearman, l’aspect du Nagios « Central » et la gestion de la configuration reste mais la répartition du parc supervisé n’est plus à la charge de l’administrateur de Supervision. Fini l’installation d’un Nagios sur chaque poller. Vous n’avez plus qu’à installer les plugins de supervision sur vos Worker Gearman (alias poller Nagios) et le tour est joué. C’est le Broker d’événement Mod_Gearman sur la Nagios Central qui va gérer la répartition de la charge. Il existe d’autres modes au Mod_Gearman. Je vous laisse les découvrir sur le site de Consol Labs.

Les performances proposées par cette alternative aux distribuées traditionnelles est tout bonnement bluffante. Si vous êtes en architecture distribuée Nagios ou Nagios / Centreon et que vous ne voulez pas franchir le pas vers Icinga ou Shinken pour le moment, je vous invite grandement à goûter à cette recette, vous m’en direz des nouvelles. Ce projet nous a séduit car il permet de faire évoluer son architecture et en décupler les performances à moindre coup.

Shinken, le nouveau né prend son envol

Le projet Shinken est le 2eme projet à nous avoir séduit par la vivacité de son avancée et de l’aspect nouveau qu’il donne à la supervision. Le projet Shinken a sorti son interface web qui représentait l’un des plus gros frein à l’heure actuel pour migrer son Nagios vers un Shinken. Cette interface propose un aspect différent des autres interfaces dites « Nagios-Like ». L’interface arbore des vues permettant de mettre en évidence la Supervision Métier, les Business Rules et le RCA (Root Cause Analysis). Une version de l’interface de Shinken est visible sur le site Démo Shinken (login: admin / mdp: admin).

Quelques nouvelles des coulisses … Le projet Shinken travaille toujours sur la quête de la simplicité et veut offrir un maximum de plugins par défaut à son utilisateur. Il n’est pas toujours facile de prendre en main la supervision mais aussi certains plugins qui touche des technologies bien particulière (Oracle, MSSQL, MySQL, ESX, …). Les développeurs travaillent pour simplifier l’installation de ces briques que l’on retrouve dans 90% des S.I.

Centreon, la recette qui marche

Comme on peut le voir, le projet Centreon plait beaucoup aux entreprises par son aspect bien fini. Le projet Centreon s’est concentré cette année à répondre aux demandes de ses utilisateurs sur les problèmes de performances que pouvaient avoir l’interface avec le broker d’évènement NDOUtils (notre croix …). Merethis a sorti son propre broker d’évènement pour alléger le coeur de Nagios et d’améliorer les performances entre l’interface et les bases de données MySQL.

Le projet a aussi beaucoup travaillé sur l’amélioration de l’interface et de son ergonomie. Ce chantier est toujours en cours et a engendré beaucoup de bugs dans la version 2.2.x. Merethis doit continuer son effort dans l’amélioration de l’ergonomie de Centreon… surtout quand on voit tous les frameworks et technologies aujourd’hui qui facilite la création d’interface logiciel Web 2.0.

Multisite, la boîte à idées ?

Mattias Kettner avait frappé très fort lorsqu’il a sorti le broker d’évènement MK_Livestatus et le fameux check_MK. Mattias ne s’est pas arrêté là. Il continue à faire évoluer l’interface Multisite. Cet interface style « nagios-like » est une très bonne source d’inspiration. Mattias a su se différencier à proposant des vues métier, des filtres, un bac à évènement, des indicateurs, … Multisite est pour nous l’une des meilleures interface sans gestion de configuration à ce jour pour Nagios.

Que se passe-t-il chez les voisins ?

Zabbix a attiré notre attention cette année par son dynamisme et aussi par le commencement de l’amélioration de son interface Web qui ne fait pas l’unanimité. Son interface est souvent perçue comme très chargé pour un débutant. La prise en main demande un petit temps d’adaptation. Ce projet pourrait vraiment faire un bon en avant si son interface était revu en termes de simplicité et d’ergonomie car point de vue technique Zabbix n’a rien à envier à Nagios.

OpenNMS continue son bonhomme de chemin, les sorties de releases sont régulière. Nous avons remarqué que ce projet a du mal à trouver son public en France alors que cette solution présente de réels intérêts. Peut être que ce projet manque de réels acteurs pour le pousser dans l’hexagone.

Pour conclure cette année …

2012 sera l’année où les solutions devront miser sur les bonnes technologies pour améliorer non seulement leurs performances mais offrir un aspect nouveau de la supervision plus axé vers les dirigeants et le service rendu. Les dirigeants attendent de leurs outils de supervision:

  • Des indicateurs de performances et de tendances
  • Une meilleure représentation des services rendues aux utilisateurs
  • Une interface simple à utiliser et à comprendre