Shinken : Le brame du Caribou

Posted by on 6 Oct 2010 in Planet, Supervision | Commentaires fermés sur Shinken : Le brame du Caribou

Et oui, encore une nouvelle version de Shinken et un nom de code sorti d’une imagination on ne peux plus tordue. Cette version 0.3 nommée Crappy Caribou (littéralement Caribou dégueux) est sortie ce 5 octobre. Elle fait suite à la 0.2 (Blaireau chauve) en un peu plus d’un mois. Comme d’habitude vous pouvez trouver sur le site du projet les sources et une machine virtuelle de démonstration avec les interfaces Ninja et Thruk.

Télécharger Shinken

Cette sortie plutôt rapide par rapport à la précédente est l’illustration d’une volonté de l’équipe de développement de sortir des versions plus rapprochées afin d’attirer plus de testeurs et, pourquoi pas, d’utilisateurs.

Or on peux dire que les développeurs n’ont pas chômés avec cette version. Après une version 0.2 un peu avare de nouvelles fonctionnalités impressionnantes dû à une phase d’industrialisation, dans cette version il y a du lourd, du très lourd.

Changelog de Shinken 0.3

  • La nouveauté principale est l’import des hôtes dans l’outil depuis GLPI, l’outil de gestion de parc et de service-desk libre. Bien qu’à un stade encore jeune, cette fonctionnalité est prometteuse pour l’avenir et ouvre la voie aux chargements de diverses sources de configuration en plus des classiques fichiers plats.
  • La facilité de configuration de l’outil n’est pas oubliée, avec notamment le support d’expression complexe pour les assignation de groupes d’hôtes sur les services (par exemple une expression du genre (linux|windows)&!qualification pour les hôtes non qualification Linux ou Windows).
  • Une autre fonctionnalité permet un changement d’état à la volée en fonction de la période de temps
  • Une  autre permet de donner des périodes de maintenances aux hôtes ou services.
  • Shinken introduit les « moyens de notifications » qui sont des canaux possèdant des propriétés similaires aux contacts (commandes, périodes, etc) et qui sont raccrochés à ces derniers. Ainsi un contact peut dorénavant envoyer des emails la journée et des SMS que la nuit sans avoir à être dupliqué.

Shinken ne gère pas encore toutes les fonctionnalités de Nagios pour l’instant (mais une bonne partie d’entre elles tout de même). Dans cette version, le daemon permet d’avertir les utilisateurs utilisant des paramètres non gérés. Ces derniers sont justement le prochain objectif de la version 0.4 (Decadent DragonFly) qui permettra aux utilisateurs de changer d’outil les yeux fermés ou presque.

La version 0.3 n’est pas encore déclaré stable pour la production, mais c’est un objectif de l’équipe de l’avoir pour la prochaine version.

Le projet à d’ailleurs ouvert un site de proposition/vote d’idées (similaire à celui de nagios ici) accessible par http://shinken.ideascale.com et tout le monde est invité à voter pour ses idées favorites voir en proposer de nouvelles 🙂